Aplats colorés qui s’entrechoquent en des tons contrastés, à la sonorité juste et parfaite. Les matières picturales fines, les dégradés de couleurs aux nuances harmonieuses forment toujours, comme les hachures, un fond sur papier ou sur toile qui fait jaillir de sculpturales présences. D’une inspiration variée, très justement traitée mais récurrent au surnaturel, les animaux fantastiques, les personnages au physique recomposé sont déformés, les arbres nanifiés aux formes tourmentées. Ce monde artistiquement recréé est d’une force surprenante, parfois ressentie comme choquante.

«Celui qui court plus vite que la beauté, son oeuvre semblera laide, mais il oblige la beauté à le rejoindre et alors une fois rejointe elle deviendra belle définitivement.» Jean Cocteau.