Depuis quelques années, le peintre et sculpteur Laurent Bosio, poursuit un travail très insolite et complètement inclassable.
Après des études à l’école municipale à la Villa Thiole, Bosio a franchi plusieurs étapes en passant du corps humain à des interprétations du football américain en passant par la tauromachie. Tous ces sujets ont un point commun : le cercle, l’arène, le rapport de force entre deux équipes, entre l’animal et l’homme et enfin entre la mécanique et le pilote, qui représente plus de huit années de travail.
Depuis quelques temps les sujets ont changés, de peur d’avoir une étiquette de peintre sportif. Bosio, se consacre au monde naturel, et plus précisément à l’olivier, arbre majestueux qui décore l'arrière pays niçois, ce qui lui permet d’innombrables idées dont les animaux fantastiques, construits avec des résines synthétiques et des assemblages métalliques des plus humoristiques, et d’une présence indéniable.
Dans sa peinture Bosio, vagabonde en toute liberté, des corps apparaissent, formes mouvantes figuratives en parfaite osmose avec sa sculpture.
Laurent Bosio, depuis quelques années affirme son travail avec une grande sincérité.

Frédéric ALTMANN.